PODOLOGUES    |    RENDEZ-VOUS

Pour qui ?

ENFANTS

L’enfant développe une grande partie de son schéma de marche jusqu’à l’âge de 5 ans. C’est pourquoi, il est difficile d’objectiver l’une ou l’autre déviation « anormale » du membre inférieur (pieds plats ou creux, genoux valgum ou varum, pieds convergents…) pendant les premières années de la vie. Cependant, il peut être nécessaire de corriger certaines pathologies  avant qu’elles ne s’installent définitivement.

Applications thérapeutiques : pieds plats, instabilité de cheville, In toe ing (pieds qui rentrent)…

 

ADOLESCENTS

C’est à cette période de « bouleversement » corporel, que peuvent s’installer des pathologies dites de croissance (maladie de Sever, Osgood Schlatter, différence de longueur des membres inférieurs…) ; le podologue devra être attentif aux déviations et asymétries afin d’assurer un suivi préventif.

Applications thérapeutiques : Sever, Osgood Schlatter, Sinding Larsen, entorse récidivante

 

ADULTES

Les problèmes de statique ou de dynamique, liés à l’activité quotidienne, ou aux antécédents médicaux du patient peuvent engendrer des douleurs à tout moment, que ce soit au niveau des pieds, des genoux, du bassin, du dos…

Il est préférable à ce stade d’objectiver, de quantifier et localiser les déséquilibres afin de prévenir toute aggravation d’une lésion parfois déjà présente. Connaître et traiter les déséquilibres aidera le patient quotidiennement.

Applications thérapeutiques : aponévrosite plantaire, épine calcanéenne, affaissement plantaire, syndrome de  Morton, ILMI (Inégalité de Longueur de Membres Inférieurs), talalgie, gonalgie, lombalgie…

 

PERSONNES ÂGÉES

Les personnes âgées souffrent souvent de douleurs nécessitant des soins réguliers. Elles présentent également des douleurs d’appuis plantaires qui peuvent être soulagées par le port de semelles.

Applications thérapeutiques : métatarsalgies, hallux valgus, hallux rigidus, épine calcanéenne, trouble de l’équilibre,…

 

SPORTIFS

Le pied sportif est soumis à des micro-traumatismes répétés et est souvent malmené. (Les pressions plantaires pouvant être multipliées par cinq fois le poids du corps lors de la course).Le pied est un outil dynamique indispensable dans la pratique de nombreux sports (trekking, course, hockey, foot, basket, escrime, danse…).

Suivant le type de sport pratiqué (intensité, surface, type de chaussure…), le podologue oriente son traitement.Les sportifs peuvent développer des pathologies chroniques ou aiguës pouvant toucher des structures musculaires, ligamentaires ou osseuses à différent étage du corps.

Applications thérapeutiques : tendinite achiléenne, périostite tibiale (shin splint), fracture de fatigue, entorse  récidivante, syndrome de la bandelette ilio-tibiale (syndrome de l’essuie glace)…

 

PIEDS DIABÉTIQUES

Depuis le 31 mars 2003, les patients diabétiques de type 2 bénéficient d’un remboursement de l’ordre de deux consultations par an en podologie. Certains diabétiques présentent des pieds à risque, une diminution de la sensibilité, une mauvaise vascularisation, des troubles articulaires pouvant entraîner des déformations des pieds et des orteils. Des points d’hyperpressions peuvent alors devenir des zones dangereuses de conflits et de plaies qui ne seront pas toujours douloureuses.

Renseignez-vous auprès de votre mutuelle ou le médecin traitant peut informer le patient diabétique afin qu’il obtienne le passeport du diabète qui donne accès au remboursement.